11 boulevard de Port Royal 75013 Paris 13e arrondissement

Nos films à l'affiche

Nous n'avons pas de film à l'affiche actuellement.
Pour connaitre nos prochaines projections, cliquez ici.

 

Bienvenue au cinéma Escurial Panorama !

Le meilleur du cinéma indépendant, des soirées courts métrages, des rencontres, des documentaires, des films pour les plus jeunes, un accueil chaleureux et humain, n'hésitez pas à découvrir le charme suranné et cosy de cet authentique cinéma de quartier.

Le numérique à l'ancienne !

 

A la une

Soirée Courts-Métrages, Mardi 28 Juin, à 20h30

Commentaires

Ecrire un commentaire



Votre email ne sera jamais affiché, il sert simplement de vérification :
nous vous enverrons une confirmation de votre message.

Valider
 

Publié le 26/06/2016 à 14h02

 

C'est SOIREE COURTS-METRAGES, ce Mardi 28 Juin, à 20h30, avec la SELECTION DU CHAMPS-ELYSEES FILM FESTIVAL ! Des courts, un p'tit buffet à l'entracte, la bonne humeur, c'est la soirée Courts à l'Escurial !

---------------------------------------------------------

DOXA (Hors Compétition)

FEUILLES DE PRINTEMPS de Sréphane Ly-Cuong –13’
Mme Phamest une vieille vietnamienne vit seule depuis la part de son mari. Le jeune travailleur social est son seul lien avec le monde extérieur.

C'EST DU CAVIAR de Sarah Lelouch - 15’
Confrontée à la trahison de son compagnon, son imagination débordante va lui permettre de mettre en place, la plus inattendue des vengeances. Inspiré d’une histoire vraie.

PAPA, ALEXANDRE, MAXIME & EDUARDO de Simon Masnay - 2014– 12’
Alexandre et Maxime ont l'habitude de se faire des surprises quand ils viennent faire la visite hebdomadaire de leur vieux père malade.

12 RUE MATISSE de Houdia Ponty – 16’
Suite à un accident de voiture, Nora se réveille à l’hôpital ne se souvenant plus de rien. Qui est-elle ? Qui est l’homme qui vient la chercher ?

JE SUIS UN CALLIPHORIDAE de Valentin Roche et Johan Amselem – 2’
Et si le choix le plus important de votre vie avait lieu le jour de votre mort ?

___________________ENTR’ACT______________________

CAGE de Ange-Regis Hounkpatin - 15’
Carmen et Dolores sont deux sœurs jumelles rivales dans le sport.

COMME UN B1 de Yann Kerloc’h – 15’
Jin, coréenne, passe l’oral de l’examen de français pour étrangers à Séoul, le DELF. Mais les questions de l’examinateur l’amènent à parler d’une histoire familiale difficile.

VARVOGER de Ludovic de Gaillande - 14’
Alors que plusieurs meurtres ensanglantent Paris, un photographe se sent persécuté par une présence invisible...

TALION de Medhi Hammane – 14’
Dans une cité de banlieue, le combat de Coumba, pour sortir son fils cadet, Ousmane, de la délinquance et ses mauvaises fréquentations.

PARMI LES SIRENES de Marie Jardilier – 12’
Marion est prête à dire a ses amies qu’elle n’est plus célibataire.

---------------------------------

TARIF UNIQUE : 4€, c'est la Fête du Cinéma !

Les cartes ugc illimitées, codes cinéday et contremarques ne peuvent être utilisées lors des soirées Courts-Métrages.

_____________________________

Rejoignez nous sur Facebook  & suivez nous sur Twitter ;-)

 

 

 
 

SOUVENIRS DE LA GEHENNE

Commentaires

Ecrire un commentaire



Votre email ne sera jamais affiché, il sert simplement de vérification :
nous vous enverrons une confirmation de votre message.

Valider
 

Publié le 22/06/2016 à 15h07

La Géhenne est une vallée au Sud de Jerusalem, que les trois religions monothéistes considèrent comme l'antichambre de l'Enfer ...

C'est un Documentaire Inédit que nous vous proposons pour ce Dimanche du Documentaire, Dimanche 26 Juin à 11h.
 


Aussi magnifiquement filmé que tragique, le documentaire évoque l'état d'une ville déchirée, sur les pas d'un tueur raciste...

En 2002, J.D. charge sa carabine et parcourt Grande-Synthe à la recherche de personnes issues de l’immigration. Sa folle odyssée se termine par le meurtre d’un Maghrébin de 17 ans.

Plus de dix ans après les faits, le film suit la route empruntée par le tueur et confronte la ville et ses métamorphoses à la voix de J.D., reconstituée d’après le dossier d’instruction de son procès.

 


Séance suivie d'une rencontre avec le réalisateur, Thomas Jenkoe.

Tarif Unique : 4€ (c'est la Fête du Cinéma !) / cartes illimitées

_____________________________

Rejoignez nous sur Facebook  & suivez nous sur Twitter ;-)

 

 

 

 

 
 

SEMAINE ITALIENNE à L'ESCURIAL

Commentaires

Ecrire un commentaire



Votre email ne sera jamais affiché, il sert simplement de vérification :
nous vous enverrons une confirmation de votre message.

Valider
 
Publié dans Festival

Publié le 20/06/2016 à 12h57

En partenariat avec la Semaine Italienne de la Mairie du 13ième, l'Escurial vous propose une semaine de films Italiens, des Avant-Premières, des Films de l'Année, des Grands Classique, in versione originale, bene su!

 

 

LEA  de Marco Tullio Giordana (2016, 1h35) : Vendredi à 20h (Avant-Première)

SUBURRA  de Stefano Sollima  (2015, 2h15, int -16ans) : Mercredi à 21h45, Samedi à 19h45, Dimanche à 18h20

MIA MADRE  de  Nanni Moretti (2015, 1h47) : Vendredi à 16h, samedi à 22h10, lundi à 17h35

SANGUE DEL MOI SANGUE  de Marco Bellocchio (2015, 1h47) : Jeudi à 18h, vendredi à 22h, mardi à 17h35

L’ATTENTE de Piero Messina (2015, 1h40) : Mercredi à 17h40, samedi à 17h45, Lundi à 22h, Mardi à 15h50

FEMMES ENTRE ELLES De Michelangelo Antonioni (1955, 1h44) : Mercredi à 13h30, Jeudi à 18h, Samedi à 15h45, Lundi à 13h30

LE CONFORMISTE de Bernardo Bertolucci (1971, 1h51) : Mercredi à 19h40, Jeudi à 13h30, Dimanche à 21h, Lundi à 19h40

L’INNOCENT De  Luchino Visconti (1976, 2h05) : Jeudi à 15h40, Samedi à 13h30, Dimanche à 16h, Lundi à 19h40

PAUVRES MAIS BEAUX de Dino Risi (1959, 1h41) : Mercredi à 15h40, Vendredi à 13h40, Dimanche à 14h, Lundi à 15h35

TARIF UNIQUE :4€ (c'est la Fête du Cinéma !)

_____________________________

Rejoignez nous sur Facebook  & suivez nous sur Twitter ;-)

 

 

 
 

CRACHE COEUR

Commentaires

Ecrire un commentaire



Votre email ne sera jamais affiché, il sert simplement de vérification :
nous vous enverrons une confirmation de votre message.

Valider
 

Publié le 12/06/2016 à 11h56

Dimanchez prochain, le 19 Juin, à 11h, c'est Les Dimanches de l'ACID ! Avec la projection de CRACHE COEUR, de Julia Kowalski, suivi d'une rencontre avec la réalisatrice, animée par L'ACID

Au naturalisme brut de décoffrage attendu se substitue un geste fluide, élégant, tout en ellipses et en maîtrise. Première

Ce premier film français est si réussi qu'il mériterait bien une séance de rattrapage. Le Nouvele Observateur

Rose, jeune fille au désir trouble, s'immisce dans la vie d'un ouvrier polonais venu en France rechercher son fils. Une relation triangulaire s’installe entre les trois personnages et déclenche, peu à peu, des bouleversements dans la vie de chacun.

TARIF UNIQUE : 6€

_____________________________

Rejoignez nous sur Facebook  & suivez nous sur Twitter ;-)

 

 

 
 

L'INTERET GENERAL & MOI

Commentaires

Ecrire un commentaire



Votre email ne sera jamais affiché, il sert simplement de vérification :
nous vous enverrons une confirmation de votre message.

Valider
 

Publié le 10/06/2016 à 17h36

 

C'est DIMANCHE DU DOCUMENTAIRE, ce Dimanche 12 Juin, à 11h, avec la projection, en exclusivité parisenne , du Documentaire L'INTERET GENERAL & MOI, de de Sophie Metrich, Julien Milanesi.

La séance sera suivie d'une rencontre avec Jade Lindgaard, journaliste à Mediapart, et intervenante dans le film.

Notre Dame des Landes, LGV Sud-Ouest, autoroute A 65 : trois grands projets d’infrastructures mis en œuvre au nom de l’intérêt général et qui ont suscité de très importants mouvements de contestation. Une question se pose : comment, au juste, se forge aujourd’hui en France cette notion d’intérêt général ?

Les réalisateurs ont mené l’enquête en allant à la rencontre des protagonistes de ces controverses : représentants des mouvements citoyens engagés contre ces projets, élus qui les combattent ou les soutiennent, hauts fonctionnaires impliqués dans les décisions, journalistes qui rendent compte de ces conflits. Un film qui interroge le fonctionnement de notre démocratie.

TARIF UNIQUE : 6€

_____________________________

Rejoignez nous sur Facebook  & suivez nous sur Twitter ;-)

 

 

 

 

 

 
 

Séance Exceptionelle autour de Mr GAGA

Commentaires

Ecrire un commentaire



Votre email ne sera jamais affiché, il sert simplement de vérification :
nous vous enverrons une confirmation de votre message.

Valider
 
Publié dans Séances spéciales

Publié le 06/06/2016 à 17h35

 

Séance Exceptionelle, SAMEDI 11 JUIN à 20h30 !

La projection du magnifique et dansant documentaire Mr GAGA, SUR LES PAS D'OHAD NAHARIN, sera précédée d'un Solo de Danse, par Delphine Jungman, et suivie d'une rencontre avec la danseuse, et Biliana Vassileva, chercheuse en études chorégraphiques !

L’histoire fascinante d'Ohad Naharin, célèbre chorégraphe de la Batsheva Dance Company, dont les performances dégagent une puissance et une beauté inégalées. Le film nous dévoile le processus créatif d'un chef de file incontesté de la danse contemporaine, l’invention d’un langage chorégraphique unique et d’une technique de danse hors-norme appelée "Gaga".

Préventes à la caisse de l'Escurial, ou ICI

_____________________________

Rejoignez nous sur Facebook  & suivez nous sur Twitter ;-)

 

 

 

 
 

Les Dimanches de l'ACID : GAZ DE FRANCE

Commentaires

Ecrire un commentaire



Votre email ne sera jamais affiché, il sert simplement de vérification :
nous vous enverrons une confirmation de votre message.

Valider
 
Publié dans ACID

Publié le 01/06/2016 à 12h22

C'est le retour des DIMANCHES DE L'ACID, ce Dimanche 5 Juin, à 11h, avec la projection de GAZ DE FRANCE, de De Benoît Forgeard.

Séance suivie d'une rencontre avec le réalisateur, animée par l'ACID ...

Dans la France des années 2020, Michel Battement, l'éminence grise du chef de l'état, doit d'urgence remonter la cote de popularité du président Bird afin d'empêcher la chute imminente du régime. Au fin fond des sous-sols surchargés de l’Élysée, il organise une consultation secrète, en compagnie des meilleurs cerveaux du pays.

 

TARIF UNIQUE : 6€

_____________________________

Rejoignez nous sur Facebook  & suivez nous sur Twitter ;-)

 

 

 

 
 

LES CONFLITS

Commentaires

Ecrire un commentaire



Votre email ne sera jamais affiché, il sert simplement de vérification :
nous vous enverrons une confirmation de votre message.

Valider
 

Publié le 30/05/2016 à 10h28

 

C'est la soirée mensuelle COURTS A L'ESCURIAL, ce Mardi 31 Mai, à 20h30 ...Des courts, la Bonne Ambiance, une entracte avec petit Buffet... nous vous attendons !

 

----------------------------------------------------------------------
(Hors compétition)
La Mélodie du silence – 2013 – 5’ (film handicap)
---------------------------------------------------------------------

 

Une vie ordinaire de Sonia Rolland – 2016 – 20’

Nadia, 15 ans, doit s’occuper seule de l’éducation de son frère de 11 ans, de l’entretien de la maison et de ses études.

A demi mot de Zoé Wittock – 2015 – 8’

Leur amour semble être une évidence jusqu’à ce que les mots viennent s’immiscer dans leur histoire.

The Devil de Jean Gabriel Periot - 2012– 7’ 50’’

Archives retraçant les combats des « Black Panthers ».

Véhicule Ecole de Benjamin Guillard – 2012 – 15’45’’

Dans un bus, la nuit, un conflit est si vite arrivé.

______________ENTR’ACT______________

Maman(s) de Maïmouna Doucouré – 2015– 21’ 

Le jour où son père rentre du Sénégal, le quotidien de Aïda et de sa famille est complètement bouleversé.

Le Flan de Odile d’Oultremont – 2015 – 11’

Il décide de trouver quel membre de sa famille n'a pas voté pour lui.

Barbara de Yannick Privat – 2015– 20’ 

Sept amies comédiennes passent une soirée ensemble….

Baby Phone de Olivier Casas - 2015 – 13’

Deux copains rendent visite à un couple d’amis. Alors qu’ils vont voir leur bébé dans sa chambre, ils entament une série de mauvaises blagues….

---------------------------------

TARIFS :
9€
7€ (Chôm., Fam Nomb., Seniors)
5€ (- 15 ans)

Les cartes ugc illimitées, codes cinéday et contremarques ne peuvent être utilisées lors des soirées Courts-Métrages.

_____________________________

Rejoignez nous sur Facebook  & suivez nous sur Twitter ;-)

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 

TERRAFERMA avec ATTAC & la LDH

Commentaires

Ecrire un commentaire



Votre email ne sera jamais affiché, il sert simplement de vérification :
nous vous enverrons une confirmation de votre message.

Valider
 
Publié dans Séances spéciales

Publié le 23/05/2016 à 10h38

 

Séance Exceptionelle à l'Escurial, Dimanche 29 Mai, à 11h.

Projection du magnifique et terriblement actuel TERRAFERMA, d'Emmanuele Crialese (2012), suivi d'une rencontre avec ATTAC et la LDH, autour de la question des migrants en Méditérannée. Débat animé par Danièle LOCHAK, Professeur émérite de Droit Public à l’Université de Paris Ouest -Nanterre-la Défense, ex - présidente du GISTI (groupe d’information et de soutien aux immigrés)

 

TARIF UNIQUE : 6€

_____________________________

Rejoignez nous sur Facebook  & suivez nous sur Twitter ;-)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 

LA PHILO VAGABONDE

Commentaires

Ecrire un commentaire



Votre email ne sera jamais affiché, il sert simplement de vérification :
nous vous enverrons une confirmation de votre message.

Valider
 

Publié le 08/05/2016 à 17h11

Dans le cadre des Dimanches du Documentaire, et en AVANT-PREMIERE à l'Escurial, venez découvrir, LA PHILO VAGABONDE, un documentaire de Yohan Laffort, DIMANCHE 22 MAI à 11h.

 

La séance sera suivie d'une rencontre avec le réalisateur

 

En philosophe « forain », toujours sur les routes, Alain Guyard mène un combat pacifique mais pas inoffensif, où s’élabore sans cesse de l’intelligence collective: mettre la philosophie dans tous ses états et la ramener à sa dimension charnelle, dérangeante, dans des lieux inattendus, en plein champ, en prison ou au fond d’une grotte, et au plus près des plus humbles, des simples citoyens, personnes pour la plupart n’ayant jamais rencontré la philosophie dans leur vie mais en demande de pouvoir ainsi repenser leur quotidien, leurs gestes, leur rapport aux autres et au monde, saisis dans un état où la pensée peut enfin vagabonder...
 
Et si la philosophie était avant tout une façon de se situer au sein d’un espace, physiquement et politiquement ? Comment, ayant côtoyé  les abîmes, est-il possible de retrouver une forme d’innocence, en tout cas de s’ouvrir à la création, à la sensibilité, toujours en immersion dans le monde et sans aucune transcendance divine qui nous surplombe ? Comment finalement, débarrassé de la pensée qui nous encombre, de  nos oppressions, de nos asservissements et de nos maîtres, la philosophie nous permet-elle de recouvrer notre liberté, au plus près de notre sensibilité et de nos émotions ?
 
Au travers de ces témoignages croisés et de cette parole multiple qui se déploie, le film nous emmène baguenauder avec Socrate, Jankélévitch, Nietzsche, Platon, les stoïciens, Lucrèce, Deleuze, Debord et bien d’autres !

 

 

TARIF UNIQUE : 6€

_____________________________

Rejoignez nous sur Facebook  & suivez nous sur Twitter ;-)

 

 

 

 

 
 

ILLUSIONS & DESILLUSIONS

Commentaires

Ecrire un commentaire



Votre email ne sera jamais affiché, il sert simplement de vérification :
nous vous enverrons une confirmation de votre message.

Valider
 

Publié le 24/04/2016 à 11h43

MARDI 26 AVRIL, à 20h30, c'est votre Rendez-Vous mensuel : La soirée Courts à l'Escurial !

Ce mois ci, une thématique pleine de dialectique : Illusions & Désillusions ...

Au programme ce mois-ci :

---------------------------------------------------------------------
(Hors compétition)
Dans ma tête de Valérie Simonet – 2014 – 6’ (film handicap)
---------------------------------------------------------------------
MUR de Andra Tevy – 2014 – 17’
L’environnement est hostile, le labeur éreintant. Le lieu de corvée devient espace de découverte.

RHAPSODY de Constance Meyer – 2015 – 15’
Tous les jours, une femme confie son bébé à un homme solitaire. Un lien insolite va unir les deux êtres.

PREMIERE SEANCE de Jonathan Borgel- 2015– 11’
Ivan a rendez vous chez le psy pour la première fois.

SANS VOIX de Alexandre Mermaz – 2012 – 16’30
Mélanie décide de faire une surprise à Louis.

UN BEBE A TOUT PRIX de Guillaume Cliquot – 2013 – 11’30
Un père s’engage auprès de sa femme à s’occuper de leur bébé !
___________________ENTR’ACT______________

LA FERME de Mathieu Zeitindjioglou – 2014– 25’
Clandestinement arrivés en France, un couple de jeunes Roumains, Otek et Matka, se retrouve dans une ferme française.

MON QCM de Antoine Minjoz – 2013 – 10’
Il y a des QCM dans tous les mondes !

DECROCHE de Manuel Schapira – 2006– 17’20
Une jeune femme appelle une cabine téléphonique située en face de chez elle.

MUSTANG SALLY de Julien Hérichon - 2014 – 9’
Rien ne va plus entre Samuel et Sally !

HOME SWEET HOME de Pierre Clenet - 2014 – 9’
Une maison décide de prendre la tangente !

---------------------------------

TARIFS :
9€
7€ (Chôm., Fam Nomb., Seniors)
5€ (- 15 ans)

Les cartes ugc illimitées, codes cinéday et contremarques ne peuvent être utilisées lors des soirées Courts-Métrages.

_____________________________

Rejoignez nous sur Facebook  & suivez nous sur Twitter ;-)

 

 

 

 

 

 

 

 
 

Rencontre avec Sébastien Betbeder !

Commentaires

Ecrire un commentaire



Votre email ne sera jamais affiché, il sert simplement de vérification :
nous vous enverrons une confirmation de votre message.

Valider
 
Publié dans Rencontre

Publié le 18/04/2016 à 10h43

 

Une rencontre exceptionelle vous est proposée Lundi 18 Avril ! La séance de 20h05 de MARIE ET LES NAUFRAGES sera suivie d'une rencontre avec le réalisateur, Sébastien Betbeder, et son équipe !

 

Venez nombreux découvrir ce petit bijou de bonne humeur !

_____________________________

Rejoignez nous sur Facebook  & suivez nous sur Twitter ;-)

 

 

 

 

 
 

JE SUIS LE PEUPLE

Commentaires

Ecrire un commentaire



Votre email ne sera jamais affiché, il sert simplement de vérification :
nous vous enverrons une confirmation de votre message.

Valider
 
Publié dans ACID

Publié le 10/04/2016 à 13h48

peupel

Vous avez Rendez-Vous du Cinéma Indépendant avec l'ACID, Dimanche 17 Avril  à 11h, autour du film 'Je suis le Peuple', séance suivie d'une rencontre avec la réalisatrice, animée par l'ACID.

« La révolution ? T’as qu’à la regarder à la télé ! », lance Farraj à Anna quand les premières manifestations éclatent en Egypte en janvier 2011. Alors qu’un grand chant révolutionnaire s’élève de la place Tahrir, à 700km de là, au village de la Jezira, rien ne semble bouger. C’est par la lucarne de sa télévision que Farraj va suivre les bouleversements qui secouent son pays. Pendant trois ans, un dialogue complice se dessine entre la réalisatrice et ce paysan égyptien : lui, pioche sur l’épaule, elle, caméra à la main. Leurs échanges témoignent du ballottement des consciences et des espoirs de changement. Un voyage politique au long cours, profond mais aussi plein de promesses pour le peuple égyptien.
 

PAROLES DE CINÉASTES

« J’ignore l’impossible, je ne préfère rien à l’éternité, mon pays est ouvert comme le ciel, il embrasse l’ami et efface l’intrus. »
Je suis le peuple, chanson d’Oum Kalthoum

Je suis le peuple, d’Anna Roussillon est un grand film documentaire, de ceux qui nous accompagnent durablement, tant la sensation est forte d’avoir, le temps du film, fait de belles rencontres, inattendues, inoubliables. Il s’appelle Farraj ; avec lui c’est toute une famille que nous découvrons, ses voisins, ses amis. C’est un petit peuple, celui d’un village non loin de Louxor, à 700 km au sud du Caire. Anna Roussillon a rencontré Farraj en 2009 au détour d’un champ, ils sont devenus amis. Elle nous convie à cette amitié qu’elle met en scène avec un immense talent. En 2011 quand la révolution éclate en Egypte, elle décide de filmer loin de la place Tahrir, chez Farraj et les siens. Spectateurs de la chute du régime de Moubarak qu’ils suivent sur un vieux téléviseur, ces villageois sont aussi de vrais révolutionnaires. Anna Roussillon partage avec eux l’enthousiasme de ce vent de liberté, les espoirs de changement, et les doutes… loin de la capitale rien ne semble vraiment bouger. Mis en scène à hauteur d’hommes, le film se construit comme un huis clos à ciel ouvert, dans un village entouré de champs, isolé du tourment qui agite le Caire. Farraj et les siens y expérimentent la démocratie. À leurs côtés, avec lucidité, humour et générosité, la cinéaste nous offre une belle leçon de politique et d’humanité.

Régis SAUDER et Marianne TARDIEU, cinéastes membres de l’ACID

TARIF UNIQUE : 6€

_____________________________

Rejoignez nous sur Facebook  & suivez nous sur Twitter ;-)

 

 

 

 

 
 

L'INCONNU FESTIVAL à l'Escurial !

Commentaires

Ecrire un commentaire



Votre email ne sera jamais affiché, il sert simplement de vérification :
nous vous enverrons une confirmation de votre message.

Valider
 
Publié dans Séances spéciales

Publié le 03/04/2016 à 21h43

L'INCONNU FESTIVAL à L'ESCURIAL,

du Mercredi 6 au Samedi 9 Avril, à 20h30.

Des Courts Métrages, de l'inédit, du curieux, de l'énergie, de la bonne humeur, c'est l'Inconnu Festival, festival international de courts-métrages... Entrée Libre (Dans la limite des places disponibles, cela va de soi !)

Le programme, c'est ICI !

_____________________________

Rejoignez nous sur Facebook  & suivez nous sur Twitter ;-)

 

 

 

 

 
 

Soirée Courts-Métrages avec le Festival Terra di Cinema

Commentaires

Ecrire un commentaire



Votre email ne sera jamais affiché, il sert simplement de vérification :
nous vous enverrons une confirmation de votre message.

Valider
 

Publié le 01/04/2016 à 14h43

Soirée Courts-Métrages Exceptionelle, Dimanche 3 Avril à 20h30 ; des courts italiens, récents et inédits, en partenariat avec le Festival Terra di Cinema !

La programmation est à voir ICI !

---------------------------------

TARIFS :
7€ (Chôm., Fam Nomb., Seniors)
5€ (- 15 ans)

Cartes d'Abonnement Ecrans de Paris

Les cartes ugc illimitées et contremarques ne peuvent être utilisées pour cette séance

_____________________________

Rejoignez nous sur Facebook  & suivez nous sur Twitter ;-)

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 

Soirée Prix Jean Vigo

Commentaires

Ecrire un commentaire



Votre email ne sera jamais affiché, il sert simplement de vérification :
nous vous enverrons une confirmation de votre message.

Valider
 
Publié dans Séances spéciales

Publié le 30/03/2016 à 12h33

Une séance exceptionelle, Jeudi 31 Mars à 20h, avec l'Association Prix Jean Vigo : Projection de 'Encore' de Pascal Bonitzer (Prix Jean Vigho 1996), précédé du court-métrage 'Des Filles et des Chiens', de Sophie Fillières (Prix Jean Vigo 1992).

 

La séance sera suivie d'une rencontre avec les deux réalisateurs.

 

DES FILLES ET DES CHIENS ; Court-métrage de Sophie Fillières, 1991, Prix Jean-Vigo 1992, 6', avec : Hélène Fillières et Sandrine Kiberlain :  Deux amies marchent dans la rue en jouant à « tu préfères »…

ENCORE De Pascal Bonitzer, 1996, 1h36, Prix Jean-Vigo 1996, avec Valéria Bruni Tedeschi et Jackie Berroyer. Partant du postulat qu'il est impossible de vivre seul et impossible de vivre a deux, evocation des aventures sentimentales d'un homme partage entre plusieurs femmes.

---------------------------------

TARIFS :
9€
7€ (Chôm., Fam Nomb., Seniors)
5€ (- 15 ans)

Les cartes ugc illimitées et contremarques ne peuvent être utilisées pour cette séance

_____________________________

Rejoignez nous sur Facebook  & suivez nous sur Twitter ;-)

 

 

 

 

 

 

 

 
 

LES EMOTIONS, Mardi 29 Mars, à 20h30

Commentaires

Ecrire un commentaire



Votre email ne sera jamais affiché, il sert simplement de vérification :
nous vous enverrons une confirmation de votre message.

Valider
 

Publié le 27/03/2016 à 12h33

emotions

C'est la SOIREE COURTS-METRAGES mensuelle de l'Escurial, Mardi 29 Mars à 20h30 !  Les EMOTIONS sont à l'honneur!

Des courts, un entracte, un petit buffet, des spectateurs ravis, c'est la soirée Courts à l'Escurial !

 

LE PROGRAMME :

---------------------------------- Hors Compétition ---------------------------------

Les mondes inversés de Médéric Malakoff - 2015 - 5'46
--------------------------------------------------------------------------------------------

Alice de Ronan Dénécé & Jean-Baptiste Legrand - 2015 – 30’
Battue par son compagnon, Alice se décide à partir. Alors qu’il la poursuit pour l’en empêcher, il est victime d’un grave accident de la circulation. La vie d’Alice bascule.

Post it de Gabriel Poisson – 2013 – 6’30’’
Certains ont l’impression de tout oublier si ce n’est pas noté sur un post it….

De bonnes sensations de Benoit Rambourg- 2014– 21’
Où se cache le sexe d’un homme qui n’a plus de sensation.

It’s a miracul’house de Stephane Freiss– 2011 – 18’30
Sur son lit d’hôpital, Alice demande a son fils d’aller chercher le « Docteur House » pour l’examiner.

_________________________ENTR’ACT____________________

Superman n’est pas juif…. de Jimmy Bernon – 2014– 30’
Découvrant que c’est parce qu’il est juif que sont zizi est différent, le petit Benjamin décide de tout faire pour ne pas dévoiler son secret.

Le plongeon de Delphine Le Courtois – 2013 – 10’
Treize ans, au bord du précipice de l’âge adulte….

Des millions de larmes de Nathalie Beder – 2015 – 21’
C’est l’histoire d’une rencontre….

Beau papa de Victor Saint–Macary - 2014 – 18’
Rencontre avec la belle famille.

---------------------------------

TARIFS :
9€
7€ (Chôm., Fam Nomb., Seniors)
5€ (- 15 ans)

Les cartes ugc illimitées, codes cinéday et contremarques ne peuvent être utilisées lors des soirées Courts-Métrages.

_____________________________

Rejoignez nous sur Facebook  & suivez nous sur Twitter ;-)

 

 

 

 

 

 

 

 
 

CONTRE-POUVOIRS

Commentaires

Ecrire un commentaire



Votre email ne sera jamais affiché, il sert simplement de vérification :
nous vous enverrons une confirmation de votre message.

Valider
 

Publié le 23/03/2016 à 10h29

C'est Dimanche du Documentaire, DIMANCHE 27 MARS à 11H : Projection du Documentaire CONTRE-POUVOIRS, de Malek Bensmaïl, suivi d'une rencontre avec le réalisateur !

Au cœur des méandres de la rédaction francophone d’El Watan, journal vivement opposé au pouvoir en place, Malek Bensmaïl suit le déroulement de la campagne présidentielle algérienne de 2014, qui verra Abdelaziz Bouteflika remporter plus de 80% des suffrages…

(...) Au gré d’un direct où ne brille pas moins son sens aigu du cadre et de la scansion, la caméra de Bensmaïl compose aussi quelques tours facétieux : cette rime joyeuse entre les rotatives de l’imprimerie et le tapis de course du patron du journal, ou encore ce recadrage sur un photomontage grossier incluant John Wayne, tandis que l’on annonce en off des résultats électoraux vraisemblablement frauduleux. Souvent portée à fleur de visages, au plus près des climats contraires qui les parcourent, elle se fraie une voie très gracieuse entre les gerbes de paroles, comme aiguillée par cette idée qu’il n’est de contre-pouvoir vivace dont les esprits et les corps qui l’animent ne soient tels qu’ils se trouvent filmés ici - en bataille, et au travail. Libération

____________________________

Tarif : 6€

_____________________________

Rejoignez nous sur Facebook  & suivez nous sur Twitter ;-)

 

 

 

 

 

 
 

Rencontre autour de NO LAND'S SONG

Commentaires

Ecrire un commentaire



Votre email ne sera jamais affiché, il sert simplement de vérification :
nous vous enverrons une confirmation de votre message.

Valider
 
Publié dans Rencontre

Publié le 20/03/2016 à 12h20

Séance exceptionelle, Mardi 22 Mars ! La séance de 19h50 de NO LAND'S SONG sera suivie d'une rencontre avec Faranguis Habibi, sociologue, journaliste, auteure d'une recherche sur l'identité des femmes iraniennes.

Un très bonne occasion de découvrir ce documentaire qui ravit les spectateurs de l'Escurial !

Et comme c'est le Printemps du Cinéma, la séance est à 4€ !

En Iran, depuis la révolution de 1979, les femmes n'ont plus le droit de chanter en public en tant que solistes. Une jeune compositrice, Sara Najafi, avec l'aide de trois artistes venues de France (Elise Caron, Jeanne Cherhal et Emel Mathlouthi), va braver censure et tabous pour tenter d'organiser un concert de chanteuses solo.

(...) No Land’s Song se distingue d’abord par sa charge politique. On a rarement l’occasion d’analyser in vivo les mécanismes et les contradictions d’un système répressif qui voudrait à la fois contrôler la création et l’encourager, en écarter la moitié de l’humanité tout en passant aux yeux du monde pour un modèle de tolérance.

Mais il faut aussi ouvrir les oreilles et les yeux. Car la musique que veulent faire vivre Sara Najafi et ses consœurs iraniennes mérite d’être entendue, et la présence des musiciennes étrangères est, pour le spectateur peu familier des sonorités persanes, un truchement précieux, qui permet de percevoir, derrière la complexité, une beauté radieuse. Le Monde

_____________________________

Rejoignez nous sur Facebook  & suivez nous sur Twitter ;-)

 

 

 
 

Rencontre avec la réalisatrice de 'Pauline s'arrache'

Commentaires

Ecrire un commentaire



Votre email ne sera jamais affiché, il sert simplement de vérification :
nous vous enverrons une confirmation de votre message.

Valider
 
Publié dans ACID

Publié le 16/03/2016 à 14h45

pauline

Vous avez Rendez-Vous du Cinéma Indépendant avec l'ACID, Dimanche 20 Mars à 11h, autour du film 'Pauline s'arrache', séance suivie d'une animée par l'ACID.

... et comme c'est le Printemps du Cinéma, c'est 4€ !

 

Ça commence comme un conte de fées : il y a une reine, un roi et leurs beaux enfants, Pauline, Anaïs et Guillaume.

Mais c’est plus compliqué que ça en fait...


PAROLES DE CINÉASTES

Pauline s’arrache est un documentaire qui nous met au cœur de la vie mouvementée de Pauline, 15 ans, filmée aujourd’hui par sa demi-sœur, Emilie Brisavoine. Pauline, la benjamine, est la seule de ses frère et sœur qui est restée vivre chez leurs parents atypiques : la mère, ancienne reine de la nuit tombée amoureuse d’un jeune homme travesti, son père. La cohabitation entre Pauline et sa famille est explosive. En contrepoint, viennent les images de son enfance, archives familiales souvent cruelles, parfois tendres, toujours inattendues.
Dans les films de famille, Pauline est au bord du cadre, derrière ce père exhibitionniste et cette mère fantasque. La caméra d’Emilie Brisavoine la met enfin au centre, dans la lumière : car la Pauline d’aujourd’hui est belle, obstinée, drôle, énervante, aux sourires ravageurs, amoureuse dingue d’un petit musicien. Et elle veut comprendre qui elle est et qui sont ses parents.
Pauline s’arrache est un film-tourbillon, où les lignes se déplacent sans cesse. Sa force incroyable est de ne jamais laisser le spectateur au repos : qui est qui, est-ce des engueulades pour rire ou blesser ? De la fête joyeuse ou de la fête cruelle ? Et les enfants là-dedans ? Et Pauline ? Dans sa vie, rien n’est simple, ni le genre de ses parents, ni l’amour qu’ils lui portent, ni les souvenirs d’enfance qui sont à la fois magiques et tragiques.

Marianne TARDIEU et Régis SAUDER, cinéastes membres de l’ACID

_____________________________

Rejoignez nous sur Facebook  & suivez nous sur Twitter ;-)

 

 

 

 
 

MERCI PATRON !

Commentaires

Ecrire un commentaire



Votre email ne sera jamais affiché, il sert simplement de vérification :
nous vous enverrons une confirmation de votre message.

Valider
 

Publié le 06/03/2016 à 16h03

 

C'est Dimanche du Documentaire à l'Escurial, ce Dimanche 13 Mars, à 11h : MERCI PATRON !

Le documentaire jubilatoire de François Ruffin

La séance sera suivie d'une rencontre...

Pour Jocelyne et Serge Klur, rien ne va plus : leur usine fabriquait des costumes Kenzo (Groupe LVMH), à Poix-du-Nord, près de Valenciennes, mais elle a été délocalisée en Pologne. Voilà le couple au chômage, criblé de dettes, risquant désormais de perdre sa maison. C'est alors que François Ruffin, fondateur du journal Fakir, frappe à leur porte. Il est confiant : il va les sauver. Entouré d'un inspecteur des impôts belge, d'une bonne sœur rouge, de la déléguée CGT, et d'ex-vendeurs à la Samaritaine, il ira porter le cas Klur à l'assemblée générale de LVMH, bien décidé à toucher le cœur de son PDG, Bernard Arnault. Mais ces David frondeurs pourront-ils l'emporter contre un Goliath milliardaire ? Du suspense, de l'émotion, et de la franche rigolade. Nos pieds nickelés picards réussiront-ils à duper le premier groupe de luxe au monde, et l'homme le plus riche de France ?
 
----------------------------------------------------------------------
 
François Ruffin, fondateur de Fakir, canard picard se présentant comme un journal d'enquête sociale « fâché avec tout le monde ou presque », aime vivre dangereusement. Au volant de son van siglé « J'aime Bernard », il parcourt le nord de la France. Bernard, c'est Bernard Arnault, pdg du groupe de luxe LVMH et bête noire des chtis. Ils n'ont pas oublié ce « prédateur industriel » qui, dans les années 1980, a démantelé le groupe textile Boussac-Saint-Frères. Après avoir vainement tenté de réconcilier le milliardaire et ses victimes lors de l'AG ­annuelle de LVMH, François Ruffin ­décide que la revanche du lumpenprolétariat passera par celle des époux Klur, chômeurs, surendettés et menacés d'expulsion par la faute de Bernard, responsable de la délocalisation de leur usine en Pologne. Objectif ? Sortir les Klur de la mouise en faisant cracher le crack du CAC 40.
 
Version picarde de Michael Moore, le journaliste activiste élabore un traquenard de haut vol avec suspense, changement d'identité et caméra cachée. La réalité s'en mêle avec ce personnage de barbouze, un ancien des RG devenu intermédiaire rocambolesque entre deux mondes... Jubilatoire, ce pastiche de thriller sur fond de lutte des classes réussit la gageure de réenchanter l'action dans une époque aquoiboniste. Moqueur sans condescendance, joyeusement combatif, le film est un parfait dosage d'humour et de constat social. La preuve que l'engagement peut être payant... — Mathilde Blottière, TELERAMA.
 
François Ruffin  signe le chef-d’œuvre du genre. L’histoire semble simplette, elle va rapidement donner le vertige. Le Monde

____________________________

Tarif : 6€

_____________________________

Rejoignez nous sur Facebook  & suivez nous sur Twitter ;-)

 

 

 
 

SOIREE L'HOMME QUI REPARE LES FEMMES

Commentaires

Ecrire un commentaire



Votre email ne sera jamais affiché, il sert simplement de vérification :
nous vous enverrons une confirmation de votre message.

Valider
 
Publié dans Séances spéciales

Publié le 06/03/2016 à 15h13

Le documentaire choc et incontournable rejoue à L'Escurial ce VENDREDI 11 MARS A 20H,

portrait d'un homme exceptionnel en lutte contre la barbarie : L'HOMME QUI REPARE LES FEMMES, de Thierry Michel.

 

Gynécologue congolais, Denis Mukwege, militant des droits de l'homme et lauréat du prix Sakharov en 2014, est connu dans le monde entier pour son engagement vis-à-vis des femmes victimes de sévices sexuels perpétrés par les groupes armés dans l'est du Congo, dont les sols miniers sont très riches. Surnommé «l'homme qui répare les femmes» car il procède à des opérations de chirurgie réparatrice sur des femmes effroyablement mutilées, il a déjà échappé à plusieurs tentatives d'assassinat, sans jamais baisser les bras ni cesser de lutter contre la barbarie. Contraint de vivre dans l'hôpital où il travaille, il vit sous bonne escorte tout en continuant son combat...

 

En présence du docteur DENIS MUKWEGE et du réalisateur THIERRY MICHEL

 

Le beau film que le cinéaste Thierry Michel et la journaliste Colette Braeckman ont consacré à Denis Mukwege vaut, notamment, pour sa lucidité. Le Monde

Un doc militant, qui met ces événements en perspective, en tous points remarquable, et porté par un élan vital qu’il est urgent de partager. Le JDD

Dans ce film sublimé par la photogénie du pays, la reporter du journal belge "Le Soir" Colette Braeckman et l'indomptable « cauchemar » des autorités du Congo, Thierry Michel, saisissent la métamorphose de Denis Mukwege. .  Télérama

____________________________

Tarifs:  PLEIN 9€ / -26 ANS 7€

Préventes à la caisse ou sur Lesecransdeparis.fr

___________________________

Rejoignez nous sur Facebook  & suivez nous sur Twitter ;-)

 

 
 

ORLANDO FERITO

Commentaires

Ecrire un commentaire



Votre email ne sera jamais affiché, il sert simplement de vérification :
nous vous enverrons une confirmation de votre message.

Valider
 
Publié dans ACID

Publié le 29/02/2016 à 16h02

brook

Les Rendez-Vous de l'ACID se poursuivent, avec la projection de ORLANDO FERITO, de Vincent Dieutre,,

DIMANCHE 6 MARS à 11h.

La séance sera suivie d'une rencontre animée par un cinéaste membre de l’ACID.

Dans la remise d’un petit théâtre de Palerme, les Pupi (les fameuses marionnettes siciliennes) se lamentent sur leur sort alors que le réalisateur débarque pour la première fois en Sicile. Même si Pasolini annonçait en 1975 la Disparition des Lucioles, le triomphe du Château des Mensonges berlusconien et la fin politique du monde, de nouvelles rencontres et la lecture d’un petit essai de Georges Didi-Huberman vont venir questionner le pessimisme désabusé du cinéaste. Son récit intime se colore peu à peu d’espoir et de révolte, sous le signe d’Orlando, le prince blessé des Pupi, et des lucioles. Dans son regard documentaire et lucide sur la Sicile d’aujourd’hui, les clichés se rebellent : derrière la théâtralité des Pupi, la déréliction politique, l’homosexualité honteuse et l’omniprésent culte de la mort, finissent par se dessiner des poches fragiles de résistance. « Et d’abord, les lucioles ont-elles disparu ? Ont-elles TOUTES disparu ? »
 

 
"Il n’y a rien à comprendre, rien à expliquer, rien à interpréter.
Orlando Ferito est une œuvre qui avance sur le fil qu’elle tisse dans le même mouvement, c’est un film du dehors : elle prend son souffle dans un courant de paroles, de merde, de sperme, de politique et de temps - et traversant chacun de ces flux, ne cesse de se métaboliser dans sa forme, dans sa nature, à chaque instant.
Alors, merveille des merveilles : elle forme un tout. En ce sens, la détermination du cinéaste n’est autre que spirituelle, le temps est son affaire. Et s’il est question de cinéma, c’est pour mieux l’interroger. Vincent Dieutre fait traverser son film par des espaces littéraires, critiques, philosophiques, politiques, intimes, à ciel ouvert, pour mieux qu’ils se rejoignent, mieux éclairer leur nature, leurs valeurs humaines.
Ce qui est émouvant ce sont les questions que pose le cinéaste, et les images qu’il monte, et qu’il nous montre. C’est le sentiment possible du spectateur sur cette notion d’Europe : d’une résistance qui ne va pas de soi, d’un espoir qui est autant affaire d’individualisme" que du collectif.
Le travail du cadre autour des visages et des corps, du sien jusqu’à ceux des marionnettes ; la maitrise de son découpage - tout en variations - et la recherche d’un montage continuellement en mouvement font d’Orlando Ferito, une œuvre vaste, nécessaire et exemplaire. Et c’est par ce désir et ce travail, que Vincent Dieutre se trouvera toujours les alliés dont il aura envie ou qui auront envie de lui."
 
Nathan Nicholovitch
 
Cinéaste, membre de l’ACID

____________________________

Tarif : 6€

_____________________________

Rejoignez nous sur Facebook  & suivez nous sur Twitter ;-)

 

 
 

GOYA, Vision de Chair & d'Os

Commentaires

Ecrire un commentaire



Votre email ne sera jamais affiché, il sert simplement de vérification :
nous vous enverrons une confirmation de votre message.

Valider
 

Publié le 24/02/2016 à 14h54

goya

La Saison des Expositions au Cinéma reprend, SAMEDI 27 FEVRIER, à 10h45 ... un sympathique petit déjeuner, et en avant pour visiter un époustouflante exposition !

Francisco Goya, considéré comme le fondateur de l’art moderne, est l’artiste espagnol le plus acclamé. En plus d’observer avec talent la vie et le passé mouvementé de l’Espagne, c’est un portraitiste doué et un commentateur social par excellence. Avec Goya, l’art du portrait atteint de nouveaux sommets. Cette exposition majeure de la National Gallery de Londres remet son génie en lumière. À travers une formidable collection d’oeuvres uniques et de lettres de Goya, nous analysons l’homme lui-même et le monde qu’il peignait. Sa vision artistique très forte et son savoir-faire hors du commun font de Goya l’une des idoles les plus admirées du monde de l’art.

Préventes à la caisse de l'Escurial, ou sur ce site.

_____________________________

Rejoignez nous sur Facebook  & suivez nous sur Twitter ;-)

 

 
 

L'AMOUR !

Commentaires

Ecrire un commentaire



Votre email ne sera jamais affiché, il sert simplement de vérification :
nous vous enverrons une confirmation de votre message.

Valider
 

Publié le 19/02/2016 à 11h05

amour

MARDI 23 FEVRIER, à 20h30, c'est SOIREE COURTS-METRAGES... et non des moindres !

L'AMOUR est à l'honneur ce mois ci !

 

Le Programme, c'est ici :
__________________________________________________________
(Hors compétition)
AU DELÀ DES MOTS, de l'Atelier Audiovisuel du Lycée A.Variqueux 2015 - 5'30
__________________________________________________________

LA JEUNESSE DES LOUPS-GAROUS de Yann Delattre 2015 - 22’30’’
Entre son travail, son petit copain et son colocataire japonais, Julie avance résolument de travers dans la vie.

JULIET de Marc-Henri Boulier – 2015 – 11’ 30
Dans un avenir proche, une société lance avec succès le premier modèle de compagne synthétique.

14 JUILLET de Michaël Borocas – 2015 – 8’
Au fil des déambulations d’un couple d’octogénaires, les émotions ressurgissent.

QUI SUIS-JE APRES TON EXIL EN MOI de Marc Ruchmann – 2015 – 15’
L’amour de deux êtres contre le reste du monde.

PAR CONSENTEMENT MUTUEL de Guillaume Cotillard - 2015 – 15’
Alors qu'une famille et un groupe d'amis se rassemblent pour célébrer un mariage, les événements prennent une tournure inattendue.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------

ON MANGERA DES FLEURS ... .de Loïc Pallard – 2014 - 24’ 45’’
Folle des grandes histoires d’amour, Léa ne conçoit pas que l’on peu aimer normalement.

UN OBUS PARTOUT de Zaven Najjar - 2015 – 9’
A Beyrouth en 1982, le seul moyen pour Gabriel de voir sa fiancée est de traverser le pont gardé par des snipers.

L'HOMME DE MA VIE de Mélanie Delloye – 2015– 24’
Alice n'a beau avoir que treize ans, il y a deux choses dont elle est certaine : elle court plus vite que Marie et Éric est l’homme de sa vie.

LE TOURBILLON de Noémie Lefort - 2016 – 9’
Alice rêve de l’amour comme au cinéma.

FOUDROYES de Eric (dit Bibo) Bergeron - 2015 – 12’
Malédiction, amour et météo.

---------------------------------

TARIFS :
9€
7€ (Chôm., Fam Nomb., Seniors)
5€ (- 15 ans)

Les cartes ugc illimitées, codes ciné&day et contremarques ne peuvent être utilisées lors des soirées Courts-Métrages.

_____________________________

Rejoignez nous sur Facebook  & suivez nous sur Twitter ;-)

 

 

 

 
 

RESULTATS DU SONDAGE DE JANVIER

Commentaires

Ecrire un commentaire



Votre email ne sera jamais affiché, il sert simplement de vérification :
nous vous enverrons une confirmation de votre message.

Valider
 

Publié le 31/01/2016 à 15h29

 

Bonjour.

En Décembre 2015 et Janvier 2016, nous vous avons sollicité pour un sondage, et vous avez été plus de 400 personnes à bien vouloir y répondre. Nous vous en remercions !
 
Les remarques et suggestions que vous nous avez exprimées nous aiderons à améliorer le service qui est dû à nos spectateurs.
------------------------------------------------------------------------------------
 
Tout d’abord , vous avez fait preuve d’une grande SATISFACTION, que ce soit pour la qualité de la programmation, l’accueil qui vous est réservé, l’ambiance dans le cinéma, la disponibilité du personnel, ou le confort ; les réponses ‘Satisfait’ et ‘Très Satisfait’ représentent des scores compris entre 95% et 98%... Vous êtes même 49% à nous tenir pour ‘votre cinéma préféré’ ! Nous vous remercions pour cette reconnaissance de l’attention que nous vous portons, et elle nous encourage.
 
Quelques bémols et suggestions seront traités plus loin.
 
------------------------------------------------------------------------------------
 
VOUS êtes un public largement féminin (78%), plutôt Sénior, habitant le quartier pour les 2/3 d’entre vous. Vous vous rendez régulièrement au cinéma : 1 fois par mois pour 50%, et même 1 fois par semaine pour 45%.
31% d’entre vous ont une carte d’Abonnement à notre circuit, et 18% une carte illimitée.
 
------------------------------------------------------------------------------------
 
Concernant vos ENVIES, vous avez été très nombreux à souhaiter des Avants-Premières (67%) et des Festivals de Cinéma Etranger (65%). Nous transmettons au programmateur de la salle et tenterons d’y répondre au mieux. Nous vous proposons déjà tous les ans une Semaine Italienne, en partenariat avec la Mairie du 13ième, au mois de Juin.
59% d’entre vous sont intéressés par des séances avec débats, qui ont déjà lieu tous les dimanches matin, où vous sont proposés soit un Documentaire, suivi d’une rencontre, soit un film soutenu par l’ACID (Association pour le Cinéma Indépendant et sa Diffusion), suivi d’une rencontre animée par un cinéaste.
 
Des retransmissions d’Opéras, souhaitées par certains, ont déjà lieu régulièrement (renseignement à la caisse), ainsi que des visites filmées d’Expositions.
 
------------------------------------------------------------------------------------
 
A propos du PRIX d’une place de cinéma, vous déclarez à 60% que vous iriez plus au cinéma si cela était moins cher. Le (juste ?) prix d’une place de cinéma est estimé à 5€ par 29%, 6€ par 26% et 7€ par 23%. Ce qui ferait un ‘juste prix’ aux environs de 6€. Nous en prenons bonne note.
A ce propos, nous vous rappelons que nos cartes d’abonnement vous permettent de bénéficier d’un tarif de 6€, ou moins, tous les jours, y compris le we.
 
Pour 70% d’entre vous, vous fréquentez nos amis de l’Arlequin, et pour 63%, nos amis du Reflet Médicis, un peu moins le Majestic Bastille (la plus belle salle du quartier, pourtant) ou le plus éloigné Majestic Passy. Vous vous informez, par ordre, via le site web du cinéma, la Presse, Allociné, moins par l’affichage extérieur, le programme papier ou les réseaux sociaux.
 
Il existe une newsletter, à laquelle vous pouvez vous inscrire à cette adresse : cinema.escurial@wanadoo.fr
 
------------------------------------------------------------------------------------
 
Dans vos COMMENTAIRES, sont revenues quelques remarques, que nous évoquons ici :
 
Des remarques concernant la température et l’aération des salles. Nous sommes très attentifs à ce point, mais des installations vétustes limitent notre marge de manœuvre. Depuis plusieurs années, nous étudions la possibilité de rénover climatisation et chauffage des deux salles, chantier complexe en raison de l’accessibilité des lieux. Cela devrait néanmoins être chose faite à la rentrée prochaine !
 
Des remarques concernant les toilettes, leur taille et accès. Il est malheureusement difficile de pousser les murs, particulièrement pour les petites toilettes du haut ; des solutions sont néanmoins étudiées. Nous tenterons tout au moins d’en faciliter l’accès par des rampes.
 
La Question qui fâche ! : Certains d’entre vous , dans les commentaires, ont exprimé leur souhait d’une meilleure information concernant la salle où sont diffusés les films.
Conscients que l’accès à la salle du haut peut être problématique pour certains, la salle où est diffusée un film est scrupuleusement notée sur le programme papier, sur les horaires affichés et sur le répondeur de la salle (01 47 07 28 04).
 
Il arrive que le film bouge de salle en cours de semaine, une journée entière ou juste quelques séances, celà peut être dû à l’activité (soirée Courts-Métrages, diffusion d’Opéras ou autre), ou éventuellement, le succès, ou l’insuccès inattendu d’un film qui peuvent nous amener à inverser les salles en cours de semaine, pour le confort du plus grand nombre.
 
Il est à noter que ces modifications de salle, qu’elles soient prévues ou inopinées, ne sont pas prises en compte par les guides papiers ou les sites comme allociné. Si ils ont lieux, l’information sur place et le répondeur sont par contre modifiés.
 
Nous sommes bien conscients que les spectateurs préfèrent la salle Panorama, et qu’ils peuvent être déçus que le film qu’ils viennent voir soit diffusé en salle 2. Mais les réactions nous semblent parfois excessives ! En effet, nous accordons tout autant d’attention à la qualité sonore et visuelle de cette salle, à son confort (les sièges ont été refaits il y a deux ans), qui reste bien supérieure à nombre de salles parisiennes.
 
La question qui fâche ! (2) : dans les commentaires, certains nous demandent de prendre la carte Pass Gaumont, en plus de la carte UGC illimitée, acceptée à l’Escurial. Il faut savoir que ces systèmes d’abonnement illimités, si ils semblent une aubaine pour les spectateurs, offrent aux cinémas dits ‘partenaires’ (les cinémas indépendants, dont l’Escurial), des conditions financières peu avantageuses, qui fragilisent la viabilité de ces sites. Il n’est donc pas d’actualité d’adhérer à un second système de cartes illimitées ...
 
------------------------------------------------------------------------------------
 
Des places à gagner seront attribuées prochainement, les heureux gagnants seront prévenus par mail !
 
------------------------------------------------------------------------------------
 
Merci encore d’avoir bien voulu participer à ce sondage (et lire ces lignes !), en espérant que vous serez des spectateurs comblés en 2016 !
 
L’équipe de l’Escurial.
 
 

_____________________________

Rejoignez nous sur Facebook  & suivez nous sur Twitter ;-)

 

 
 

J'AVANCERAI VERS TOI AVEC LES YEUX D'UN SOURD

Commentaires

Ecrire un commentaire



Votre email ne sera jamais affiché, il sert simplement de vérification :
nous vous enverrons une confirmation de votre message.

Valider
 

Publié le 27/01/2016 à 12h50

toi

C'est Dimanche du Documentaire, ce Dimanche 31 Janvier, à 11h, avec la projection du magnifique J'AVANCERAI VERS TOI AVEC LES YEUX D'UN SOURD, de Laeticia Carton.

Séance suivie d'une rencontre avec la réalisatrice.

(Film intégralement  sous-titré / Rencontre transcrite en LSF)

Ce film est adressé à mon ami Vincent, mort il y a dix ans. Vincent était Sourd. Il m’avait initiée à la langue des signes. Je lui donne aujourd'hui des nouvelles de son pays, ce monde inconnu et fascinant, celui d'un peuple qui lutte pour défendre sa culture et son identité.

 

J’avancerai vers toi avec les yeux d’un sourd est le récit de quinze ans de militance et de complicité avec des amis sourds, en forme de lettre envoyée à un ami sourd qui s’est donné la mort. La cinéaste n’emploie jamais le mot « malentendant », synonyme de handicap. « Les personnes sourdes ne sont pas des handicapées. Ils sont comme nous, ils ont leur vie, et surtout ils ont cette langue des signes dans laquelle ils se sentent bien. Le problème, c’est qu’ils sont invisibles aux yeux de la société qui les néglige. Il est là, le scandale », résume-t-elle. Laetitia Carton a réussi à transformer la colère qu’elle avait emmagasinée en un film poétique, subversif et « réjouissif » : cela donne même envie d’inventer un mot, puisqu’il est question de langage… Le spectateur suit le parcours de différents groupes : une famille, parents sourds et enfants sourds, qui, après des galères, finit par découvrir une oasis, l’école de Ramonville, toute proche de Toulouse, dotée du personnel nécessaire et compétent pour accueillir des élèves sourds, ou pas d’ailleurs.

Il y a aussi ces marcheurs du silence qui parcourent des centaines de kilomètres dans l’espoir que les médias – aie, aie, aie… – finiront bien un jour par s’intéresser à eux. Le film dénonce ceux qui, dans le corps médical, estiment qu’il faut appareiller les sourds, afin qu’ils entendent comme les gens normaux. Mais c’est qui, les gens normaux, interroge le film ? La langue des signes apparaît comme une chorégraphie, un langage du corps. La jeune cinéaste l’a apprise, et signe à l’écran pour tendre une passerelle entre les deux mondes. Le verbe « signer » a pris un autre sens pour beaucoup de spectateurs. La scène finale, en présence de la chanteuse Camille, atteint des sommets de grâce chorale. Disons juste qu’elle nous donne envie d’un dernier jeu de mot : « I am signing in the rain ! »…

Clarisse Fabre pour ‘Le Monde ‘

____________________________

Tarif : 6€

_____________________________

Rejoignez nous sur Facebook  & suivez nous sur Twitter ;-)

 

 

 

 

 

 

 
 

CHACUN SA VISION DE LA VIE

Commentaires

Ecrire un commentaire



Votre email ne sera jamais affiché, il sert simplement de vérification :
nous vous enverrons une confirmation de votre message.

Valider
 

Publié le 17/01/2016 à 12h24

cm

Première SOIREE-COURTS METRAGES de l'Année, MARDI  JANVIER à 20h30 , sur le thème prometteur de CHACUN SA VISION DE LA VIE ...  Des Courts-Métrages, des spectateurs enthousiastes, un entracte avec grignotage et rincage de gosiers.... c'est la soirée Courts à l'Escurial !

Au programme :

___________________________________________________________
(Hors compétition)
ETRE DIFFERENT, C'EST NORMAL de la Fondation Jérôme Lejeune – 2015– 2’
C’est comme ça qu’il voit les choses….
___________________________________________________________

AQUABIKE de Jean-Baptiste Saurel – 2015 – 23’
Traumatisée par un poisson à 15 ans, Sophie n’a jamais remis remis les pieds dans l’eau….

LUEURS de Olivier Broudeur & Anthony Quéré – 2015 – 16’
Vanessa vient de sortir de prison et est hébergée chez sa sœur qu’elle ne connaît pas bien.

PORTRAITS DE MAÎTRESSE de Rocco Labbé – 2013– 14’
Dans un fumoir Parisien de la Belle Epoque, 4 hommes évoquent le souvenir d’une femme les ayant marqués.

TROIS FOIS RIEN de Frédéric Petitjean – 2015 – 9’50’’
Trois anciens psy se retrouvent à l’hôpital après une tentative de suicide.

--------------------------------------- ENTRACTE --------------------------------------------

LA FIN DU DRAGON de Marina Diabi – 2015 - 26’
Une fratrie est réunie autour de leur mère.

LA COUILLE de d'Emmanuel Poulain-Arnaud - 2014 – 19’
La découverte de son cancer du testicule va littéralement bousculer La vision de la vie Laurent et il reverra drastiquement ses priorités.

QUAND L'ETE A DISPARU de Raphaël Daniel – 2015– 5’
Dans un futur proche, une femme traverse une ville désertique à la recherche d'un instant de grâce...

GUEULE DE LOUP de Alice Vial - 2014 – 24’
Elisa, 10 ans, tente de combler sa solitude avec une marionnette à gueule de loup….

__________________________________

Tarif : 9€ / 7€

Les cartes illimitées, codes cineday, et autres contremarque, ne peuvent être utilisées lors des soirées Courts-Métrages

_______________________________

Rejoignez nous sur Facebook  & suivez nous sur Twitter ;-)

 

 

 

 

 

 
 

TOTO & SES SOEURS

Commentaires

Ecrire un commentaire



Votre email ne sera jamais affiché, il sert simplement de vérification :
nous vous enverrons une confirmation de votre message.

Valider
 

Publié le 15/01/2016 à 16h43

toto

L'année des Dimanches du Documentaire à l'Escurialreprend avec un documentaire aussi choc qu'émouvant, Dimanche 17 Janvier, à 11h : TOTO & SES SOEURS, documentaire roumain d'Alexander Nanau : 

La séance sera suivie d'une rencontre avec la distributrice du film, Jane Roger, et Ramona Strachinaru de l'unité s'assistance aux sans-abris de la ville de Paris, familière du site de tournage. 


Au cœur d’une famille rom en pleine désintégration, émerge la figure de Totonel, 10 ans, dit Toto. Avec passion il apprend à lire, écrire et danser. Surtout danser et gagner le grand concours de Hip Hop. Au milieu du chaos ambiant, ses deux sœurs essayent de maintenir le mince équilibre de la famille. Le récit cinématographique d’Alexander Nanau enregistre sans pose, à hauteur d’Homme, la vie de Toto et de cette famille qui manque de tout, sauf d’humour et d’amour.

Ce film n’est pas qu’un tableau accablant, sinon il ne serait rien. C’est une œuvre positive sur la survie. Malgré son léger formatage, ce doc touche en plein cœur.L'Humanité

Le résultat est un documentaire choc : du cinéma direct où se mêlent la violence du quotidien (manger, dormir, aller à l'école, autant de combats) et une forme de résilience.Télérama

____________________________

Tarif : 6€

_____________________________

Rejoignez nous sur Facebook  & suivez nous sur Twitter ;-)

 

 
 

LES 8 SALOPARDS en AVANT -PREMIERE !

Commentaires

Ecrire un commentaire



Votre email ne sera jamais affiché, il sert simplement de vérification :
nous vous enverrons une confirmation de votre message.

Valider
 
Publié dans Avant-Première

Publié le 30/12/2015 à 11h28

8

Pour les impatients, les fans, les pressés, les happy fews, les enthousiastes, venez découvrir le dernier film de Quentin Tarantino, les 8 Salopards, dés Mardi 5 Janvier, à 20h !

... histoire de bien débuter l'année ;-)

(Et à partir du mercredi 6 Janvier à l'Escurial)

_______________________________

Rejoignez nous sur Facebook  & suivez nous sur Twitter ;-)

 

 

 
 

LA FAMILLE

Commentaires

Ecrire un commentaire



Votre email ne sera jamais affiché, il sert simplement de vérification :
nous vous enverrons une confirmation de votre message.

Valider
 

Publié le 27/12/2015 à 14h47

famille

Une soirée Courts-Métrages pour bien finir l'année !

Des courts, une p'tit buffet, la bonne ambiance; c'est Courts à l'Escurial, tous les derniers mardis du mois !

Dernière SOIREE COURTS-METRAGES de l'Année,  MARDI 29 DECEMBRE, à 20h30, sur le thème de La Famile ...

 

LE PROGRAMME, c'est par ici !

L’Homme de l’ile Sandwich de Lévon Minasian – 2014 – 30’
Lio doit faire une recherche pour son cours d’histoire-géo sur le lieu d’origine de ses parents.

Ma sœur de Philippe Larue – 2014– 10’
Deux sœurs se retrouvent pour préparer une fête surprise pour leur père.

Une toile d’araignée de Hüseyin Aydin Gürsoy – 2015 – 17’
Hakan, jeune turc peintre en bâtiment, travaille avec son père. Les révélations qui lui seront faites autour d’un marc de café vont le pousser à prendre de grandes décisions..

Mantra de Ho Lam – 2015 – 26’
Kim, un homme d'une soixantaine d'années, vient en France pour l'enterrement de son ex-femme. Sa fille l’accueille à l’aéroport.
---------------------------------------------------------------------------------
Belle gueule de Emma Benestan– 2014 - 25’
C’est l’été, le sud, Sarah vend des beignets sur la plage avec son père.

Crème brulée de Elsa Blayau – 2014 – 7’
Un père. Sa fille. Un restaurant. Et l'étonnante recette d'une crème brûlée.

Pitchoune de Reda Kateb– 2015– 23’30
Deux frères, Mathias et Karim, s’occupent d’un l’espace garderie.

Le cadavre du père Noel bouge encore de Raphaële Moussafir - 2015 – 12’
Une vision du métier d'acteur : Est-il possible de passer de l'ombre à la lumière sans perdre son âme et l'amour de sa famille ?

__________________________________

Tarif : 9€ / 7€

Les cartes illimitées, codes cineday, et autres contremarque, ne peuvent être utilisées lors des soirées Courts-Métrages

_______________________________

Rejoignez nous sur Facebook  & suivez nous sur Twitter ;-)

 

 

 

 
 

CAPITAINE THOMAS SANKARA

Commentaires

Ecrire un commentaire



Votre email ne sera jamais affiché, il sert simplement de vérification :
nous vous enverrons une confirmation de votre message.

Valider
 

Publié le 21/12/2015 à 12h34

Pour ce dernier Dimanche du Documentaire de l'année, l'Escurial vous propose une rencontre avec un personnage hors-norme, Dimanche 27 Décembre, à 11h : CAPITAINE THOMAS SANKARA, documentaire de Christophe Cupelin : 

La séance sera suivie d'une rencontre avec le collectif franco-burkinabé 'Le Balai Citoyen'.


Capitaine Thomas Sankara dévoile le destin unique du président du Burkina Faso, de son élection en 1983 à son assassinat en 1987. Révolutionnaire, féministe et écologiste, Thomas Sankara a transformé l’un des pays les plus pauvres du monde en défendant la voix des exclus jusqu’à la tribune de l’ONU pour réclamer l’annulation de la dette africaine. Ces archives étonnantes redonnent la parole à ce leader charismatique qui a marqué les consciences bien au-delà de l'Afrique.

Passionnant documentaire sur le président du Burkina Faso, assassiné en 1987. Impossible de ne pas tomber en admiration devant ce révolutionnaire anticolonialiste, féministe et écologiste, qui rebaptisa son pays (la Haute-Volta devint « le Pays des hommes intègres »), lutta contre l'illettrisme et réclama l'annulation de la dette africaine. Après avoir réentendu son discours sur les exclus à la tribune de l'ONU et revu les images du dîner officiel où, devant François Mitterrand, il condamnait la France pour avoir accueilli Pieter Botha, le Premier ministre d'Afrique du Sud, et Jonas Savimbi, chef de l'Unita (Union nationale pour l'indépendance de l'Angola), « couverts de sang des pieds jusqu'à la tête », on est prêt à croire que ce capitaine courage aurait pu changer le monde. — G.O.  Telerama

__________________________________

Tarif : 6€

_______________________________

Rejoignez nous sur Facebook  & suivez nous sur Twitter ;-)

 

 
 

LES RENDEZ-VOUS DU CINEMA INDEPENDANT, avec l'ACID

Commentaires

Ecrire un commentaire



Votre email ne sera jamais affiché, il sert simplement de vérification :
nous vous enverrons une confirmation de votre message.

Valider
 
Publié dans ACID

Publié le 13/12/2015 à 13h47

vanite

 

Vous avez RENDEZ-VOUS DU CINEMA INDEPENDANT AVEC L'ACID,

Dimanche 20 Décembre, à 11h, autour du film LA VANITE, de Lionel Baier.

 

David Miller veut en finir avec sa vie. Ce vieil architecte malade met toutes les chances de son côté en ayant recours à une association d’aide au suicide. Mais Espe, l’accompagnatrice, ne semble pas très au fait de la procédure alors que David Miller tente par tous les moyens de convaincre Tréplev, le prostitué russe de la chambre d’à côté, d’être le témoin de son dernier souffle, comme la loi l’exige en Suisse. Le temps d’une nuit, tous trois vont découvrir que le goût des autres et peut-être même l’amour sont des sentiments drôlement tenaces.
 

PAROLE DE CINÉASTE

Un vieil architecte hautain et orgueilleux prend une chambre dans un motel quasi désert. Une femme le rejoint. Un jeune homme se prostitue dans la chambre mitoyenne.
Sur un mur se trouve la reproduction des Ambassadeurs d’Holbein le Jeune, double portrait de deux amis dans lequel figure une forme étrange : un crâne en anamorphose qui n’est visible qu’à la faveur d’un déplacement permettant de regarder l’image de biais. C’est une Vanité – une peinture qui exprime la vacuité de la vie.
La jubilation du film tient au même déplacement de regard progressif qu’opère la mise en scène, précise, virtuose et inspirée de Lionel Baier. De rebondissements en retournements, où chacun se révélera à lui même et aux autres, où les lourds rideaux ouvriront sur un ailleurs utopique, le film forme un trio improbable et uni, et mène une variation méditative et ironique sur l’existence.
Les éléments visuels et les motifs des Ambassadeurs se déploient dans l’univers du film qui emprunte aussi explicitement à Hitchcock et à Lynch : nulles citations pour initiés, mais une matière filmique que Lionel Baier agence avec gourmandise pour produire son propre cinéma.
Il parvient ainsi à composer une « Vanité en cinéma », où l’amitié redevenue possible, la foi envers la création et les puissances du cinéma sont une affirmation souveraine face à la vacuité de l’existence.

Christophe COGNET, cinéaste membre de l’ACID

La séance sera suivie d'une rencontre avec le réalisateur, animée par l'ACID.

__________________________________

Tarif : 6€

_______________________________

Rejoignez nous sur Facebook  & suivez nous sur Twitter ;-)

 

 

 

 

 

 
 

SEMEUSES DE JOIE

Commentaires

Ecrire un commentaire



Votre email ne sera jamais affiché, il sert simplement de vérification :
nous vous enverrons une confirmation de votre message.

Valider
 

Publié le 07/12/2015 à 10h48

semeuses

Afin de clore cette dure année 2015 de manière rassérénante, l'Escurial vous propose un documentaire inédit et pacifique, Dimanche 13 Décembre, à 11h : SEMEUSES DE JOIE, documentaire de Caroline Riegel :



Dans un village du Zanskar en Inde , perché à 3 800 mètres d’altitude, une nonnerie d'un autre temps héberge des nonnes bouddhistes au coeur remarquable et à la joie contagieuse qui n’ont guère reçu d’éducation ni quitté leur montagne. Au fil de leurs rencontres depuis 10 ans, la réalisatrice et ses amies nonnes ont rêvé d'une découverte de l’Inde toutes ensemble. Ce film raconte la réalisation de ce rêve, une confrontation entre l’isolement extrême et une vie moderne acquise à la globalisation.

 

La séance sera suivie d'une rencontre avec la réalisatrice, et l'équipe du film.

_______________________________

Tarif : 6€

Attention, les cartes illimitées ne pouront pas être acceptées pour cette séance.

_______________________________

Rejoignez nous sur Facebook  & suivez nous sur Twitter ;-)

 
 

LES RENDEZ-VOUS DU CINEMA INDEPENDANT AVEC L'ACID

Commentaires

Ecrire un commentaire



Votre email ne sera jamais affiché, il sert simplement de vérification :
nous vous enverrons une confirmation de votre message.

Valider
 
Publié dans ACID

Publié le 29/11/2015 à 14h29

Les Rendez-Vous de l'ACID se poursuivent, avec la projection de LES SECRETS DES AUTRES, de Patrick Wang, DIMANCHE 6 Décembre à 11h.

 

Adapté d'un roman de Leah Hager Cohen salué par la critique américaine, LES SECRETS DES AUTRES raconte l'histoire d'une famille hantée par un décès tragique. Une visite inattendue va à la fois rouvrir des blessures enfouies et offrir une voie de sortie à ce deuil irrésolu.

La séance sera suivie d'une rencontre animée par Frédéric Ramade, cinéaste membre de l’ACID.

 

C’est l’histoire d’une famille américaine qui a traversé un événement douloureux. Une pierre est jetée au milieu d’une mare et ses vagues douces et monotones remuent une vie paisible. Le film porte sur ces ondes imperceptibles qui bougent lentement et fragilisent les relations que l’on imagine pourtant stables, pérennes et indestructibles. Un père, une mère et des enfants, désireux de se comprendre…
Ce film permet de voir notre monde, si simple et si banal, dans son étrangeté. Cette réalité est tellement proche de nous, au milieu de nos vies, qu’il est étonnant de s’en distancier et de le voir tel un miroir, dans un film. Dans les interstices de ces relations simples et ordinaires que nous vivons tous, il y a quelque chose de singulier, étrange et précieux que l’on ne perçoit plus.
Patrick Wang est libre. Libre d’interroger un quotidien que nous vivons et que le cinéma n’interroge que trop peu, tellement il tend à être obnubilé par l’ailleurs et l’extra-ordinaire. Libre de réinventer la forme du récit qui semble dans un premier temps linéaire. Créant ainsi des ruptures temporelles, des poches de temps qui viennent se glisser au milieu d’un récit pour l’étirer, le déplier. Libre de ne pas se laisser tenter par le pessimisme qu’engendrent des situations de souffrance et de laisser émerger l’espoir, le désir de continuer à vivre ensemble.

Mehran TAMADON, cinéaste membre de l’ACID

__________________________________

Tarif : 6€

_______________________________

Rejoignez nous sur Facebook  & suivez nous sur Twitter ;-)

 

 

 

 
 

UNE JEUNESSE ALLEMANDE

Commentaires

Ecrire un commentaire



Votre email ne sera jamais affiché, il sert simplement de vérification :
nous vous enverrons une confirmation de votre message.

Valider
 

Publié le 22/11/2015 à 14h07

 

C'est Dimanche du Documentaire, DIMANCHE 29 NOVEMBRE, à 11h, avec la projection de UNE JEUNESSE ALLEMANDE, de Jean-Gabriel Périot.

La séance sera suivie d'une rencontre avec le réalisateur, et Anne Steiner, Maître de Conférence en Sociologie.

La Fraction Armée Rouge (RAF), organisation terroriste d’extrême gauche, également surnommée « la bande à Baader » ou « groupe Baader-Meinhof », opère en Allemagne dans les années 70. Ses membres, qui croient en la force de l’image, expriment pourtant d’abord leur militantisme dans des actions artistiques, médiatiques et cinématographiques. Mais devant l’échec de leur portée, ils se radicalisent dans une lutte armée, jusqu’à commettre des attentats meurtriers qui contribueront au climat de violence sociale et politique durant « les années de plomb ».

Ce sont ces documents passionnants — interviews, bouts de films —, retrouvés par Jean-Gabriel Périot, qui révèlent, peu à peu, le gouffre qui séparait la jeunesse de l'époque d'une télévision au service du gouvernement et d'une presse ficelée par des financiers tout-puissants.Telerama

"Une jeunesse allemande" réussit l’oxymore du "brûlot raisonné", éruptif et méthodique, rendant palpable la fièvre d’une époque, tout en construisant la place d’où l’observer avec un recul actif. Les Cahiers du Cinéma

__________________________________

Tarif : 6€

_______________________________

Rejoignez nous sur Facebook  & suivez nous sur Twitter ;-)

 

 
 

BEST OF 2015 !!!

Commentaires

Ecrire un commentaire



Votre email ne sera jamais affiché, il sert simplement de vérification :
nous vous enverrons une confirmation de votre message.

Valider
 

Publié le 18/11/2015 à 15h49

 

La SOIREE BEST-OF des Courts-Métrages 2015, c'est MARDI 24 NOVEMBRE à 20h30 !

Retrouvez le meilleur des Courts des soirée mensuelles de l'Escurial, avec les Courts élus par le public de l'Escurial durant l'année. Une soirée festive, pleine de folie, de cadeaux, de bonne ambiance ...

Le BEST OF, mode d'emploi :

Tarif Unique : 9€ (et cartes d'abonnement Ecrans de Paris)

(les cartes illimitées, codes cineday, osc, invitations ne peuvent être utilisés lors de cette soirée)

PREVENTES (fortement conseillées) à partir de MERCREDI 18 NOVEMBRE à la caisse de l'Escurial.

Début de la séance à 20h30 tapantes; la sélection et l'entracte seront plus longs que d'habitude, merci d'arriver tôt, à partir de 20h.

Si vous le souhaitez, les tartes, tourtes, gateaux et autres déliciosetés maison sont les bienvenues !

A mardi !

_______________________________

Rejoignez nous sur Facebook  & suivez nous sur Twitter ;-)

 

 
 

PARIS-POLAR à l'ESCURIAL

Commentaires

Ecrire un commentaire



Votre email ne sera jamais affiché, il sert simplement de vérification :
nous vous enverrons une confirmation de votre message.

Valider
 
Publié dans Séances spéciales

Publié le 15/11/2015 à 16h33

paris polar

 

Co-organisé par la Mairie du 13ième et l'association Paris-Polar, en partenariat cette année avec la SNCF, PARIS-POLAR va marquer 3 pauses à l'Escurial cette année :

Vendredi 20 Novembre, à 21h : Projection de courts métrages de la sélection Prix du Polar de la SNCF (entrée gratuite dans la limite des places disponibles, à retirer à partir de 20h, à l'Escurial) ANNULE ! Une proposition alternative vous sera proposée.

Vendredi 20 Novembre, à 21h : Projection de LE CERCLE ROUGE, de Jean-Pierre Melville (entrée gratuite dans la limite des places disponibles, à retirer à partir de 20h, à l'Escurial)

 

Un truand marseillais, un détenu en cavale et un ancien policier mettent au point le hold-up du siècle. Le commissaire Mattei, de la brigade criminelle, leur tend une souricière.

 

 

 



night callSamedi 21 Novembre, à 11h : Projection de NIGHT CALL, présenté par l'auteure Dominique Sylvain (6€)

 

Branché sur les fréquences radios de la police, Lou parcourt Los Angeles la nuit à la recherche d’images choc qu’il vend à prix d’or aux chaînes de TV locales. La course au spectaculaire n'aura aucune limite..

.Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs



 

animalDimanche 22 Novembre, à 11h : Projection de ANIMAL KINGDOM, présenté par l'écrivain Hervé Claude (6€)

Une rue anonyme dans la banlieue de Melbourne. C’est là que vit la famille Cody. Profession : criminels. L’irruption parmi eux de Joshua, un neveu éloigné, offre à la police le moyen de les infiltrer. Il ne reste plus à Joshua qu’à choisir son camp...

Interdit -12 ans.

 

 

 

 

_______________________________

Rejoignez nous sur Facebook  & suivez nous sur Twitter ;-)

 

 

 

 

 

 
 

FERMETURE SAMEDI 14 NOVEMBRE

Commentaires

Ecrire un commentaire



Votre email ne sera jamais affiché, il sert simplement de vérification :
nous vous enverrons une confirmation de votre message.

Valider
 

Publié le 14/11/2015 à 13h18

Bonjour à tous.

En raison des terribles évènements de cette nuit, l'Escurial sera exceptionellement fermé ce Samedi 14 Novembre.

Ré ouverture demain dimanche, à partir de 11h.

En vous souhaitant le meilleur en ces sombres journées .

 
 

LA GLACE & LE CIEL, avec ATTAC

Commentaires

Ecrire un commentaire



Votre email ne sera jamais affiché, il sert simplement de vérification :
nous vous enverrons une confirmation de votre message.

Valider
 

Publié le 09/11/2015 à 10h50

galce & ciel

A l'occasion du Festival Images Mouvementées, initié par ATTAC, l'Escurial est heureux de vous proposer une projection de LA GLACE & LE CIEL, de Luc Jacquet, DIMANCHE 15 NOVEMBRE, à 11h.

La séance sera suivie d'une rencontre animée par ATTAC, autour de Geneviève Azam, Chercheuse et Maître de Conférence à l'Université Toulouse 2, militante écologiste et altermondialiste au sein d'ATTAC.

Luc Jacquet met en scène l’aventure de Claude Lorius, parti en 1957 étudier les glaces de l’Antarctique. Il nous raconte l’histoire d’une vie extraordinaire de science et d’aventure, consacrée à percer au plus profond des glaces de l’Antarctique les secrets bien gardés du climat.

__________________________________

Tarif : 6€

_______________________________

Rejoignez nous sur Facebook  & suivez nous sur Twitter ;-)

 

 

 

 
 

LES RENDEZ-VOUS DU CINEMA INDEPENDANT AVEC L'ACID

Commentaires

Ecrire un commentaire



Votre email ne sera jamais affiché, il sert simplement de vérification :
nous vous enverrons une confirmation de votre message.

Valider
 
Publié dans ACID

Publié le 01/11/2015 à 15h48

zaneta

Dimanche 6 Novembre, à 11h, vous avez RENDEZ-VOUS DU CINEMA INDEPENDANT avec l'ACID, autour du Film ZANETA, de Petr Vaclav.

La Bohême du Nord, l'an 2012. Un jeune couple de Rroms prétend à une vie ordinaire - une entreprise de fou pour un Gitan. À armes inégales, ils devront se battre pour intégrer une société majoritairement hostile. Et préserver malgré tout leur dignité et leur amour.
 

C’est une histoire d’amour, l’amour de Zaneta et de David. Zaneta, longue tige fière arpente le film de Petr Vaclav sur ses bottines à talons, David, ronde boule métisse encaisse les coups. Il y a aussi leur bébé et la petite sœur. Ces quatre là pourront-ils faire une famille ? Se faire une bonne vie ? Qu’est-ce qu’une bonne vie ? La question vaut pour nous aussi qui regardons leurs visages vibrer. Hors champ, des voix les interrogent, leur intiment des ordres, les assignent à leur place de Rroms dans
la société tchèque d’aujourd’hui. Quel amour seront-ils capables de faire vivre depuis cette place là ? C’est la force du film de s’en tenir à ce modeste programme. Vivre un amour, rester une personne digne, se faire une bonne vie quand les portes se ferment et que la violence règne tient de l’exploit. Comment garder son humanité quand on vous parle mal, qu’on vous traite mal, qu’on vous relègue ? Le film ressemble à Zaneta et à David. Déterminé et fragile, violent, parfois naif, il se fraie avec obstination un chemin entre la vie modeste, la vie morale, le chaos et la vie possible comme Janet et David qui se battent, se débattent, trimbalent des sacs, reçoivent et donnent des beignes, dansent beaucoup, boivent trop, rangent encore, déménagent une fois de plus, cassent tout, explosent et recommencent jusqu’au bout du bout. Parfois, ils fument une cigarette accroupis contre un mur, ferment les yeux dans un lit, ils s’étreignent maladroitement, chantent un peu, leur beauté palpite, la paix semble proche et le film nous émeut. Il repart immédiatement sur les chapeaux de roue car la guerre est déclarée, la route est longue et Zaneta sait ce qu’elle veut, c’est ce qui nous touche tant et les sauvera peut-être...

Dominique Cabrera, cinéaste

__________________________________

Tarif : 6€

_______________________________

Rejoignez nous sur Facebook  & suivez nous sur Twitter ;-)

 

 

 

 

 
 

LES NOCES DE FIGARO

Commentaires

Ecrire un commentaire



Votre email ne sera jamais affiché, il sert simplement de vérification :
nous vous enverrons une confirmation de votre message.

Valider
 
Publié dans OPERA AU CINEMA

Publié le 29/10/2015 à 15h41

Opera

 

L'Opéra est de retour à l'Escurial !

La Saison 2015/2016 des opéras, captés au Royal Opera House de Londres, reprend VENDREDI 6 NOVEMBRE, à 20h15, avec LES NOCES DE FIGARO, Opéra de Wolfgang Amadeus Mozart, sur un livret en italien de Lorenzo da Ponte inspiré de la comédie de Beaumarchais, Le Mariage de Figaro.

Le Comte Almaviva vit avec son épouse la Comtesse dans leur domaine aux alentours de Séville. Il n’a d’yeux que pour Susanna, la camériste de son épouse, qui est sur le point d’épouser le valet du Comte, Figaro. Le Comte a le projet d’obtenir les faveurs de Susanna grâce au droit de cuissage, tradition permettant à un aristocrate de profiter de la femme de son valet lors de la nuit de leurs noces. Cette perspective ne réjouit pas Figaro. Chérubin, le jeune page du Comte, est quant à lui amoureux de la Comtesse, qui le protège.

Mais le Comte répudie Chérubin lorsque celui-ci est surpris avec la fille d’Antonio le jardinier, Barbarina.

______________________________________________

CHEF D’ORCHESTRE IVOR BOLTON / METTEUR EN SCÈNE DAVID MCVICAR

Distribution des rôles :

Figaro :  Erwin Schrott

Susanna : Sophie Bevan

Bartolo :  Carlo Lepore

Marceline :  Louise Winter

Cherubin :  Kate  Lindsey

______________________________________________

TARIFS

· 18€

· 15€ (Chôm. / Fam. Nomb. / Cartes abonnement EDP)

· 9€ (- 26 ans)

Achat en ligne : www.fnacspectacles.com / Prévente à la caisse de l’Escurial dés maintenant

_______________________________

Rejoignez nous sur Facebook  & suivez nous sur Twitter ;-)

 

 

 

 

 

 
 

THE LOOK OF SILENCE, suivi d'une rencontre

Commentaires

Ecrire un commentaire



Votre email ne sera jamais affiché, il sert simplement de vérification :
nous vous enverrons une confirmation de votre message.

Valider
 

Publié le 24/10/2015 à 12h33

Look of Silence

 

A ne pas manquer, projection du multiprimé documentaire THE LOOK OF SILENCE, de Joshua Oppenheimer, DIMANCHE 1ier NOVEMBRE, à 11h.

 

Adi Rukun est ophtalmo itinérant. Au gré de ses visites, il enquête sur les circonstances de la mort de son frère aîné, accusé de « communisme » et assassiné pendant les grands massacres de 1965 et 1966 en Indonésie.

 La caméra de Joshua Oppenheimer accompagne Adi dans sa confrontation avec les assassins. Patiemment, obstinément, malgré les menaces, ils s'emploient ensemble à vaincre le tabou du silence et de la peur.


Le film est d'une beauté, d'une finesse, d'une douceur qu'on croirait impossibles en d'aussi monstrueux parages.   Le Monde

Galvanisant et glaçant. Seuls les grands films peuvent se prévaloir d'un impact aussi complexe sur leurs spectateurs, et surtout exhaler de telles forces. Contraires mais équilibrées: magnétiques en somme.  Positif

Joshua Oppenheimer se défait ici du rapport de fascination pour le mal qui était au cœur du premier volet et il est libéré de ce sortilège par le regard même d’Adi, cet air songeur, lointain et néanmoins désireux de comprendre, qu’il garde quelles que soient les circonstances.  Libération

La séance sera suivie d'une rencontre animée par l'association "Réseau Indonésie", qui travaille pour la mémoire et la justice pour les victimes du massacre 1965.

Nous allons accueillir Martin Aleida, détenu pendant un an en 1966 par les militaires indonésiens durant l'opération d'élimination du parti communiste et du gouvernement du Soekarno. Après sa carrière de journaliste, il a publié des nouvelles inspirées de témoignages de victimes du massacre. Un de ses nouvelles a été traduite en anglais et publiée dans "Another Kind of Paradise: collection of short stories from Asia-Pacific", ainsi que Mme Ibaruri Soedharsono,dont le père était le président du Parti Communiste Indonésien, tué en 1965 et sa mère a été détenue pendant des années dans un ancienne léproserie.

 

Tarif : 6€

_______________________________

Rejoignez nous sur Facebook  & suivez nous sur Twitter ;-)

 

 

 

 
 

SOIREE COURTS-METRAGES : DES GENS ORDINAIRES, OU PRESQUE

Commentaires

Ecrire un commentaire



Votre email ne sera jamais affiché, il sert simplement de vérification :
nous vous enverrons une confirmation de votre message.

Valider
 

Publié le 13/10/2015 à 18h56

La soirée mensuelle de COURTS à L'ESCURIAL c'est ... Mardi 29 Septembre à 20h30, sur le thème DES GENS ORDINAIRES, OU PRESQUE.

Une soirée pleine de films et de bonne humeur, un petit buffet, on vous attend !

Et au programme ce mois-ci :

Jamais Jamais de Erwan Le Duc 2013 – 28’ : De permanence au commissariat, les lieutenants Françoise Ruiz et Clémentine Arpinon règlent les affaires courantes.

Zero de Tony T. Datis – 2014 – 9’ : Un jeune garçon va dévoiler son secret à son camarade de classe.

Voiler la face de Ibtissem Guerda 2015 – 16’ : Le doute s’installe dans la tête d’un homme ordinaire….

Coach de Ben Adler2014 – 14’ : Un père emmène son fils de quatorze ans assister à son premier match de football de l’équipe d’Angleterre, en France.

French Touch de Xiaonong Cheng - 2015– 21’  : Florent, jeune diplômé français est prêt à tout pour travailler en Chine.

 

_____________________________ENTR’ACT___________________________

 

Contre Allée de Cecile Ducrocq – 2014– 29’ : Suzanne se prostitue depuis quinze ans. Elle a son bout de trottoir, ses habitués, sa liberté. Un jour, de jeunes prostituées africaines s’installent en périphérie.

Son seul de Nina Maïni – 2014 – 15’ : Après une nuit de tournage, l’ingénieur du son et le perchman finalisent leur travail par l'enregistrement d'une série de sons seuls.

Le vagabond de Saint Marcel de Rony Hotin – 2013 – 8’ : Sur un quai de métro parisien, un sans-abri semble plus heureux que quiconque malgré sa condition.

A ses enfants, la patrie reconnaissante de Stéphane Landowski – 2015 – 21’ : France 1919. Paul, sculpteur, se rend dans un village pour ériger un monument aux morts.

 La force de l’âge  de Quentin Lecocq - 2015 – 14’ : Trois techniciens d'un opérateur téléphonique se présentent chez un couple de retraités, rien de plus ordinaire !

 

Tarifs : 9€ / 7€ /

Les Cartes illimitées UGC et les codes Cinéday ne peuvent pas être utilisés lors des soirées Courts-Métrages

_______________________________

Rejoignez nous sur Facebook  & suivez nous sur Twitter ;-)

 

 

 

 
 

MON PREMIER FESTIVAL à l'Escurial

Commentaires

Ecrire un commentaire



Votre email ne sera jamais affiché, il sert simplement de vérification :
nous vous enverrons une confirmation de votre message.

Valider
 
Publié dans Jeunesse

Publié le 13/10/2015 à 18h28

 

MON PREMIER FESTIVAL revient à l'Escurial !

Comme tous les ans, les vacances d'Atomne sont un moment privilégié pour les enfants : c'est l'édition anuelle de Mon Premier Festival, dans les salles indépendnates parisiennes, et plus particulièrement à l'Escurial ! Des films pour tous les âges (par contre, un tarif pour tous ! 4€), des Avant-Premières, des rencontres, des goûters, de la musique...

Parmi toutes les séances programmées, quelques moments forts à l'Escurial :

Avant-Première de 'Nouvelles Espèces', mercredi 21 à 14h15, suivi d'une rencontre avec le réalisateur.

Animation avec la compagnie Almaviva, et les jeux de lumière de Charlotte Gautier, avant la séance de 'Le Garçon et le Monde', Jeudi 22 à 10h15 (en partenariat avec le Théatre Dunois).

Concert de violoncelles, avant la séance de 'La Prophétie des Grenouilles', Samedi 24 à 10h30.

Rencontre avec la marraine du Festival, Marjane Satrapi, à l'issue de la projection du fantastique 'Les Bêtes du Sud Sauvage', Dimanche 25 à 16h15.

Ciné-Concert au piano, avec les élèves de la classe d'improvisation de Jean-François Zygel, Lundi 26 à 14h15, autour de films de Louis Feuillade et

Vous pourrez trouver le détail de la programmation ici .

... et acheter vos place dès maintenant à la caisse de l'Escurial, ou bien .

_______________________________

Rejoignez nous sur Facebook  & suivez nous sur Twitter ;-)

 

 

 
 

CINE-CONTE 'Les Fables de Mr Renard'

Commentaires

Ecrire un commentaire



Votre email ne sera jamais affiché, il sert simplement de vérification :
nous vous enverrons une confirmation de votre message.

Valider
 
Publié dans Jeunesse

Publié le 07/10/2015 à 12h59

cine conte

A l'occasion de la Fête du Cinéma d'Animation, l'Escurial vous propose un CINE-CONTE, DIMANCHE 18 OCTOBRE à 11h.

La projection de 'Les Fables de Mr Renard' sera précédée d'un conte avec deux vraies conteuses !

Maud Liermann & Maya Drouin sont Mo & Ma,deux fées des contes. Leur mission est de récolter tous les contes et histoires depuis la nuit des temps jusque loin dans le futur. Mais un récit est sur le point de leur échapper...

Elles soupçonnent leur voisin Egayov, renard rusé et malin de leur avoir joué une nouvelle blague... Avec l'aide du public résoudront elles le mystère ?

Un film et un conte à partir de 3 ans.

Tarifs : 7€/6€ (-14 ans)

Un supplément de 2€ sera demandé aux autres moyens de paiment (cartes abonnés, contremarques, cartes illimitées)

_______________________________

Rejoignez nous sur Facebook  & suivez nous sur Twitter ;-)

 

 

 

 

 
 

NOUS VENONS EN AMIS

Commentaires

Ecrire un commentaire



Votre email ne sera jamais affiché, il sert simplement de vérification :
nous vous enverrons une confirmation de votre message.

Valider
 

Publié le 29/09/2015 à 12h55

nous venons

 

Projection de NOUS VENONS EN AMIS, documentaire de Hubert Sauper,

DIMANCHE 11 OCTOBRE, à 11h.

La séance sera suivie d'une rencontre avec le réalisateur

Après Le cauchemar de Darwin, Hubert Sauper nous embarque dans une vertigineuse aventure au coeur du plus grand pays d'Afrique. Divisé en deux nations, le Soudan est devenu une proie de choix que se disputent avidement les plus grandes puissances: la Chine et les Etats-Unis. Et sous couvert d'amitié, les vieux démons du colonialisme et de la domination étrangère ressurgissent !

On sent bien que, (...) Hubert Sauper ne peut jamais oublier la fange qu’il survole et qu’il tient à ce que ses spectateurs prennent leur part de culpabilité dans les malheurs des Sud-Soudanais. Mais il parvient cette fois à une telle ampleur dans son évocation que sa fresque prend la beauté terrible de certaines chapelles expiatoires. Le Monde

_______________________________

Rejoignez nous sur Facebook  & suivez nous sur Twitter ;-)

 

 

 
 

SOIREE COURTS-METRAGES : LES FEMMES

Commentaires

Ecrire un commentaire



Votre email ne sera jamais affiché, il sert simplement de vérification :
nous vous enverrons une confirmation de votre message.

Valider
 

Publié le 16/09/2015 à 18h50

La soirée mensuelle de COURTS à L'ESCURIAL continue ... Mardi 29 Septembre à 20h30, sur le thème LES FEMMES.

Une soirée pleine de films et de bonne humeur, un petit buffet, on vous attend !

Et au programme ce mois-ci :

En avant calme et droit de Julie-Anne Roth  – 2014 – 20’ : Romy n’a plus aucune nouvelle de sa mère

Beach Flag de Sarah Saidan – 2014 – 13’30 : Deux jeunes nageuses iraniennes tentent de décrocher le première place à une compétition.

A qui la faute de Anne-Claire Jaulin 2015 – 19’ : C’est l’été, des jeunes adolescentes partent en camp scout.

Quelques secondes de Nora El Hourch 2014 – 16’: Le quotidien de cinq jeunes filles qui vivent dans un centre d'hébergement et de réinsertion sociale de Paris.

____________________ENTR’ACT___________________

 

Où je mets ma pudeur de Sébastien Bailly – 2013 – 21’ : Hafsia, étudiante en histoire de l’Art, se rend au musée du Louvre pour observer l’œuvre qu’elle va devoir présenter.

Au sol de Alexis Michalik – 2013 – 19’ : Une maman et son bébé doivent se rendre à Londres pour un enterrement.

L’Amérique de la femme de Blandine Lenoir – 2006 – 9’ : Trois sœurs débarquent chez leur mère et découvrent que Zouzou, 14 ans, la fille de l’une d’entre elles, est en train de faire l’amour à l’étage, certainement pour la première fois, et c’est la panique au rez de chaussée.

Déçue de Isabelle Dinelli– 1999 – 5’ : Une mère trouve un joint dans la chambre de son fils et décide d’en parler avec ses copines.

 

Tarifs : 9€ / 7€ / Les Cartes illimitées UGC ne sont pas acceptées lors des soirées Courts-Métrages

_______________________________

Rejoignez nous sur Facebook  & suivez nous sur Twitter ;-)

 

 

 
 

Les Chemins Arides

Commentaires

Ecrire un commentaire



Votre email ne sera jamais affiché, il sert simplement de vérification :
nous vous enverrons une confirmation de votre message.

Valider
 

Publié le 15/09/2015 à 19h17

Les Chemins Arides

LES CHEMINS ARIDES

Doc. De Arnaud Khayadjanian, Fr.,  2015, 1h.

Précédé du Court-Métrage  CHIENNE D’HISTOIRE de  Serge Avedikian. (Palme d'Or du Court-Métrage 2010)

Arnaud Khayadjanian entame un périple en Turquie, sur la terre de ses ancêtres, rescapés du génocide arménien. À partir d'un tableau, de ses rencontres et de témoignages familiaux, il explore la situation méconnue des Justes, ces anonymes qui ont sauvé des vies en 1915.
Une montagne rocailleuse traversée par un sentier, une silhouette qui marche ; ainsi s’ouvre le film, et l’on pense immédiatement à une image de Kiarostami. L’ombre du maître iranien accompagne encore la suite, avec ces dispositifs simples, répétés et presque inaltérables ; (...) Dans son périple, le réalisateur rencontre de nombreux villageois, qui l’accueillent et discutent avec lui autour d’un thé. Leurs réactions sont passionnantes : les « je ne sais pas », les silences, la vérité officielle de massacres partagés, en disent long sur la gêne et les non-dits qui entourent le génocide arménien. (...) Il n’est nul besoin de commentaires : on sent à quel point la vérité officielle imprègne les paroles, mais aussi qu’elle passe mal, que le refoulé affleure sans cesse, cent ans après. La visite de l’église en ruines est une matérialisation émouvante de ce passé qu’on cherche à enfouir et qui, modestement, résiste.

À ce refoulé d’état correspondent des secrets de famille : nul ne sait plus comment les arrière-grands-parents du réalisateur se sont retrouvés .C’est la force du film de partir d’un questionnement très personnel, du cinéma à la première personne, pour résonner dans les histoires de chacun, tout en élevant un tombeau, modeste mais bien réel, à ses aïeux et, partant, aux Arméniens disparus. Évoquer le particulier pour atteindre le général, sans grands discours ni pathos, voilà un axe efficace qui, à l’image d’une litote, nous atteint d’autant plus.
(...)On le voit, en une petite heure et avec des moyens tout simples, Arnaud Khayadjanian interroge une histoire enfouie, celle d’une famille et celle d’un peuple, sur un ton modeste qui prend une force poignante. Avoir-alire.com

La séance sera suivie d’une rencontre avec le  réalisateur

 

Tarif Unique : 6€ / Cartes illimitées UGC acceptées.

_______________________________

Rejoignez nous sur Facebook  & suivez nous sur Twitter ;-)